Animatrices et animateurs de cours de formation complémentaire

Conditions d’admission pour la formation d’animateur de cours de formation complémentaire

Les personnes désireuses de devenir animatrice ou animateur de cours de formation complémentaire doivent répondre à diverses conditions d’admission et passer un test d’aptitude socio-pédagogique. Pour être autorisé à suivre la formation, il faut

  • être âgé(e) de 25 ans révolus;
  • avoir conclu avec succès la formation de moniteur d’auto-école, d’expert de la circulation, d’instructeur en circulation ou une formation équivalente;
  • disposer d’au moins trois ans d’expérience professionnelle dans le domaine concerné;
  • avoir exercé cette activité de façon irréprochable.

Test d’aptitude socio-pédagogique (TASP)

L’animation de cours de formation complémentaire est une activité très exigeante. Outre des connaissances professionnelles, elle requiert diverses qualifications de formateur d’adultes. C’est la raison pour laquelle un test d’aptitude socio-pédagogique obligatoire doit déterminer, avant de commencer la formation, si les candidates et candidats ont les qualifications requises ou si celles-ci peuvent encore être complétées en cours de formation. Le TASP s’effectue par groupes (émolument pour le test: 180 francs) et il est valable trois ans.


Procédure d’inscription

Les personnes intéressées par la formation d’animateur de cours de formation complémentaire s’inscrivent au test d’aptitude socio-pédagogique auprès du secrétariat du Conseil de la sécurité routière. Avant d’effectuer, auprès du Service des automobiles du canton de domicile, une demande d’autorisation de suivre la formation d’animateur, le candidat doit fournir des justificatifs de connaissances préalables ou suivre les modules préparatoires correspondants.
Le formulaire et une notice peuvent être téléchargés (PDF). La demande est examinée par l’autorité compétente, qui délivre l’autorisation.


Connaissances préalables, modules préparatoires

L’accès à la formation d’animateur de cours de formation complémentaire (module principal) requiert des connaissances préalables

  • de la première phase de formation, en particulier la sensibilisation au trafic,
  • de la conduite respectueuse de l’environnement et
  • de l’enseignement de la technique de conduite à des groupes.

Ces connaissances préalables peuvent être acquises dans le cadre de modules préparatoires de trois jours. En coopération avec les organisateurs de cours, le CSR a fixé la teneur des modules préparatoires et les exigences qui leur sont posées, tout cela figurant dans une notice (PDF 72 KB).

Les candidats qui peuvent faire état d’une formation équivalente (programme des cours avec le détail de la matière enseignée, attestation de participation) sont libérés de l’obligation de suivre un ou plusieurs modules préparatoires. Les connaissances préalables acquises de façon individuelle (par ex. dans le cadre de l’activité professionnelle, en autodidacte ou par d’autres moyens non prouvables) ne sont pas reconnues.